Éthique

Notre éthique

En venant chez nous nous vous proposons de venir faire une expérience hors du commun en chiens de traineau avec une équipe dynamique qui a à cœur le bonheur des chiens et de la clientèle.

Lorsque vous réservez avec nous, sachez que nous nous engageons à :

  • Un suivi vétérinaire annuel sur place, examen et vaccins de tous les chiens.
  • Donner ses vaccins de base à tous nos chiots directement à la clinique (3x).
  • Vermifuger les chiens adultes trois fois par année (deux doses à intervalle de 2 semaines à chaque fois).
  • Vermifuger les chiots 2 fois par mois jusqu’à l’âge de 7 mois.
  • Changer les colliers de nos chiens deux fois par année afin de les laver à la machine à laver.
  • Tenir un registre de vermifuges, de vaccinations, de naissances, de décès et de travail pour tous nos chiens.
  • Détenir un permis de la MAPAQ valide, appliquer les normes de la MAPAQ et avoir l’inspection annuelle de l’inspecteur en bien–être animal.
  • Détenir un permis de la municipalité valide et en respecter les conditions.
  • Détenir un contrat d’exclusivité avec la Réserve Faunique Papineau Labelle.
  • Mise à jour de notre assurance responsabilité.
  • Avoir un protocole sanitaire à jour et l’afficher.
  • Avoir un protocole d’exercice à jour et l’afficher.
  • Avoir une formation de 40 heures en secourisme en milieu éloigné à jour pour tous nos guides (3 ans).
  • Avoir une formation de 18 heures secourisme en milieu de travail à jour pour tout le personnel (2 ans).
  • Être accrédité avec l’Association d’écotourisme du Québec, respecter leurs normes.
    • Plan de gestion des risques.
    • Plan d’urgence mis à jour.
    • Manuel de l’employé mis à jour.
    • Formation initiale pour les clients (approche du chien et conduite du traîneau) mise à jour.

Il est important pour nous de vous parler de nos chiens car ils sont notre priorité!

Tout d’abord les soins.

Protocole de nourriture et de nettoyage :

Nous mettons un point d’honneur à nous occuper des soins nous-mêmes et à ne pas déléguer cette tâche à un employé. Ce qui apporte à notre avis une stabilité pour les chiens, une routine et l’élimination du risque d’erreur (sous ou sur alimentation).

Durant la saison estivale (avril à octobre) nous passons de 4 à 6h par jour avec les chiens. Pour l’été les chiens sont dans des grands enclos divisés en sous groupe de 20 chiens, ce qui nous permet donc de laisser des chiens en liberté à l’intérieur de ces enclos sans craindre pour eux. De plus cela nous permet d’isoler nos femelles non stérilisées afin d’avoir un bon contrôle des naissances. Il est à noter qu’aucun effort physique est demandé aux chiens durant cette période. Le temps est divisé entre :

  • La période de nourrissage; chaque chien a une portion personnalisée selon son poids et son besoin alimentaire. Durant cette période nous en profitons pour faire un examen visuel des chiens qui nous permet de savoir s’ils sont en bonne santé et s’ils ont de l’appétit.
  • L’hydratation; est très importante à cette période de chaleur. Chaque chien a sa gamelle d’eau de 4 litres qui est remplie chaque jour et lavée complètement 1-2 fois semaine afin que les chiens aient de l’eau fraîche en tout temps. Cette étape est la plus longue car en donnant de l’eau nous effectuons un examen tactile de chaque chien (vérification des colliers, piqures d’insectes/tiques et blessures) bien évidemment tout le monde a aussi son petit câlin 😀 Nous en profitons également pour effectuer une inspection visuelle des niches des chiens afin de s’assurer qu’il n’y a pas d’endroit où le chien peut s’écorcher. Au besoin nous changeons la façade des niches (section de la niche qui est souvent grugée par les chiens).
  • Le nettoyage; à chaque jour les excréments des chiens sont ramassés et mis dans un endroit conforme ce qui assure aux chiens un environnement salubre

Le jeu; les chiens sont détachés par petit groupes dans un enclos afin qu’ils s’amusent entre eux et se dégourdissent entre 2h00et 4h00 par jour.

  • La désinfection; comme les chiens mangent du cru il faut bien désinfecter le matériel utilisé avec de l’eau bouillante, du savon et de l’eau de javel.

La saison hivernale est divisée en deux : l’entraînement, qui se déroule durant l’automne de mi-octobre à mi-décembre, et la saison de traîneau qui se situe entre la mi-décembre et la fin mars. Durant cette période nous passons entre 8 et 10 heures par jour avec les chiens.

Les périodes de nourrissage, d’hydratation de nettoyage et de désinfection font toujours partie de notre routine quotidienne. Par contre l’hydratation devient primordiale car nous recommençons l’activité physique plus intense avec les chiens et la nourriture augmente proportionnellement avec leur entraînement également. Lorsque l’hiver bat son plein les chiens mangent 2 fois et demi plus qu’en saison estivale.

Les chiens de traîneau ont une soupe constituée de viande ramollie, de croquettes pour chiens et d’eau chaude pour bien les hydrater durant la saison de traîneau.

  • Tous les débuts de semaine nous changeons ou ajoutons de la paille dans les niches des chiens.
  • Lors de l’entrainement, le chien fait un retour progressif au travail 1 jour sur 3, ensuite 1 jour sur 2 sur une distance débutant à 5 km et maximisant 10 km au début décembre. Par la suite lorsque la neige nous le permet nous les entraînons en traîneau sur des circuits de 15 km jusqu’en début de saison et sinon nous continuons l’entraînement en quad jusqu’au début de saison.
  • En saison les chiens font une moyenne de 5 heures de traîneau par jour/30 km par jour/5 jours semaine. Ceci est une moyenne pour un chien d’âge adulte en pleine santé. Pour nos chiots qui sont à leur première saison de travail et pour nos plus vieux qui ont besoin de plus de repos un horaire progressif et personnalisé à la capacité de chacun est fait afin de respecter la condition physique de tous.
  • Un registre est tenu pour chaque chien afin de respecter les journées de repos de chacun.
  • De la mi-mars à la mi-avril (selon la neige), c’est le retour au calme progressif pour les chiens, donc on augmente le nombre de journées de repos graduellement et on diminue le nombre de km journalier afin de les préparer doucement à la saison estivale
#